La semaine qui arrive, entre le samedi 4 et le samedi 11 février rime avec  gros matchs. Sans doute la semaine la plus chargée, la plus importante et la plus belle pour l’ETG.

Comment négocier ces trois matchs ? Faut-il se concentrer sur les deux matchs de championnat et mettre de côté le match de Coupe de France ? Ou alors essayer d’aller le plus loin dans cette coupe au détriment des deux matchs de championnat ?

Évian Thonon Gaillard, 12e du championnat avec 23 points au conteur et 4 points d’avance sur Auxerre (premier reléguable) ne peut pas se passer du moindre petit point. Les deux matchs de championnat sont donc très important en vue du maintient. La Coupe c’est du bonus à indiqué Pablo Correa.

La tâche est grande donc pour les roses, qui se déplacent à Paris samedi prochain. Paris solide leader de la Ligue 1, compte bien conserver et accentuer son avance au classement. Invaincu en 2012 les Parisiens sont sereins avant le match, d’autant plus que l’ETG n’a jamais gagné à l’extérieur. Inutile de dire donc qu’un petit  point ramené de la capitale serait une bonne performance. Face aux stars du PSG les hauts-savoyards ne devront pas se laisser impressionner et se contenteront en premier lieu de bien défendre et pourquoi pas, procéder en contre.

Mardi 7 février les roses se déplacent à Rennes pour le compte des 8e de finale de la Coupe de France. L’aventure continuera t-elle ?  Pourquoi pas, certes face à une très bonne équipe de Rennes (malgré la défaite dimanche dernier face à l’OM), l’ETG a de quoi rivaliser. On espère ne pas revivre le même scénario que lors du dernier Rennes-Évian du 26 novembre dernier.

Puis le bouquet final, la réception de Marseille samedi 11 février. Devant leur public tout est possible, même si l’OM gagne tout en ce moment. La remontée  fulgurante des phocéens au classement pourrait relancer la course à la Ligue des Champions. Avec 37 points et à seulement 2 petits points du podium la motivation du champion de France 2010 sera de mise. Mais il ne faudra pas regarder l’OM jouer et au contraire faire le jeu, comme face à Bordeaux en espérant que l’issue sera plus belle.

Mon pronostic : match nul à Paris, défaite à Rennes et petite victoire face à Marseille.

Et vous ?