A 20 heures ce lundi, à l’issue de la rencontre qui a réuni les conseillers municipaux d’Evian, Publier et Thonon, les maires de ces trois communes ont livré à la presse la décision retenue à la lumière des résultats de l’étude de faisabilité commandée en juin dernier. « Il faut raison garder », ont-ils entonné chacun à leur tour. En résumé, un stade sur le site Moynat c’est faisable, mais beaucoup trop cher pour les collectivités.

L’addition est effectivement salée: entre 54 et 58 millions HT pour 18 000 places. « Et il faut ajouter le coût des infrastructures sportives à transférer et l’aménagement des accès avec notamment un nouveau franchissement inférieur de la voie ferrée », a abondé le maire de Thonon, Jean Denais. Une rallonge comprise entre 15 et 20 millions d’euros.

Autre paramètre sensible: le temps. « 4 ans, dans le meilleur des cas, c’est-à-dire sans le moindre aléas administratif et technique, et bien sûr sans recours ».

« On ne peut pas demander ça à nos administrés », ont conclu Marc Francina et Gaston Lacroix, respectivement maires d’Evian et Publier.

Les élus chablaisiens ayant botté en touche, la balle repart en direction du sud du département. Reste à savoir qui la saisira au bond et, compte tenu du climat économique, si des investisseurs feront acte de candidature.

Source : Le Dauphiné