« Il n’était pas nécessaire de dépenser 35 000 € pour une étude de mise en capacité, aux normes, du terrain d’honneur du stade de Joseph Moynat », lance vertement Claude Détraz, à l’adresse du maire de Thonon, Jean Denais.

L’homme, on le sait, avait présenté un projet de stade permettant d’accueillir les matchs de Ligue 1 à Moynat (lire nos précédentes éditions). Un projet ignoré par le maire de Thonon qui, avec ses alter ego d’Évian et Publier, a lancé au printemps dernier une étude pour valider ou non la possibilité d’aménager une telle structure sur ce même site.

Les conclusions sont tombées en début de semaine dernière : possible, mais trop cher. Voilà Claude Détraz tout fâché qui dénonce les références prises par les experts du bureau d’étude : « Des ouvrages d’art tels qu’à Paris, Lille ou Lyon, qui ne sont pas adaptés à nos besoins.»

En clair, pour lui, il y avait moyen de faire moins cher et ainsi doter Thonon d’une structure qui doit être multifonctions. Il est tout prêt à soutenir la contradiction lors d’un débat public qui l’opposerait aux rédacteurs de l’étude. Et de rappeler: «Mon projet ne détruit pas le stade historique de Moynat».

Source : Dauphiné Libéré