Avec le départ de Pablo Correa, l’ETG se prive de plus qu’un technicien , mais aussi de son diplome. En effet, chaque club doit avoir sur son banc un titulaire du diplome d’entraineur DEPF. Et jusqu’ici au club, c’était le franco-uruguyen qui le possédait.

Et à défaut de s’acquitter de cette formalité, les amendes peuvent atteindre 10 000 euros par match joué sans être en conformité.

Visiblement le club est déjà à la recherche de cette personne qui jouera ce rôle pour le club, mais à priori pas seulement. Et comme le nombre de techniciens qui possèdent ce diplome est assez limité, on peut déjà faire une liste des possibles candidats parmi ceux qui sont actuellement libres.

Donc sauf surprise, cette perle rare ce situe dans cette liste : Dominique Bathenay, Moussa Bezaz, Dominique Bijotat, Jacky Bonnevay, Gabriel Desmenez, Olivier Echouafni, Laurent Fournier, Denis Goavec, Faruk Hadzibegic, Pascal Janin, Guy Lacombe, Patrick Parizon, Yvon Pouliquen, Jean-Paul Rabier, Patrick Rémy, Gernot Rohr, Serge Romano, Michel Rouquette, Michel Royer, Bruno Steck et Krzysztof Ziecik.

Dans cette liste, on imagine mal certains d’entre eux avec leur expérience se contenter d’un rôle de prête nom : Bathenay, Bijotat, Fournier, Goavec, Janin, Hadzibegic, Lacombe, Pouliquen, Rohr.

Il reste alors quelques noms possible pour le club. Allez, dans cette longue liste sans réel favori pour le poste, on va mettre une pièce sur Olivier Echouafni, qui a joué avec Fabrice Ehret à Strasbourg.