Et puis l’affiche de la soirée avait lieu à Sochaux, où Evian est allé s’imposer sans laisser le moindre suspense s’installer dans le match. Les Lionceaux ont été rattrapés par pression. En jouant leur peau sur ce dernier match, les Sochaliens ont perdu cette sorte d’insouciance qui leur avait permis d’effectuer cette folle remontée lors de la phase retour. Bombardé favori du match, le FC Sochaux-Montbéliard a été incapable d’assumer ce statut.

Et comme je l’ai parfois constaté cette saison à l’extérieur – à Marseille et à Monaco notamment – l’ETG a réalisé un très bon match, dans le sillage de l’excellent Wass, sans conteste le meilleur joueur de cette équipe haut-savoyarde. A titre perso, je regretterais l’agressivité entre Renard et Dupraz. J’ai souvent trouvé ce dernier plus habile et plus drôle que lors de cette dernière semaine. Et puis je comprends mal la crise de jalousie aigüe dont est frappé l’entraîneur sochalien. Il ne va pas se crever un oeil pour faire plaisir aux autres…

Ça faisait quelques saisons que les Sochaliens flirtaient avec la Ligue 2, ils ont fini par conclure. Le club s’en relèvera, à condition, comme pour d’autres avant lui, de remonter le plus vite possible.

via Un statu quo pour finir – News Sport.