Pascal Dupraz s’est montré satisfait de la prestation de son équipe mais a des regrets de ne pas avoir gagné.

J’ai beaucoup de regrets mais il faut saluer la performance de l’équipe, qui a su revenir au score, s’est créée une multitude d’occasions, a maîtrisé son sujet de la 5e à la 85e minute. Il s’en est fallu de peu, Benezet aurait mérité que son match soit couronné d’un but tant il a été rayonnant ce soir. Ce qui m’intéresse beaucoup c’est la maîtrise, face à une équipe de Lorient qui a l’habitude, son entraîneur et les médias le soulignent, de bien jouer. Nous on essaie, à défaut de copier, de s’améliorer de match en match. Mais il reste encore beaucoup de chemin, car il nous faut à mon avis gagner deux fois. Il reste cinq matches, car celui contre Paris à Paris ne compte pas, pour réussir notre pari de rester en Ligue 1 une 4e saison consécutive.

Cela fait quelque temps qu’on fait de bonnes productions, c’est bien que cela arrive à cette période de la saison. C’est important de marquer des points partout. On s’aperçoit qu’on peut rivaliser avec tout le monde. Si c’était au mérite on devrait rester en L1, malheureusement ça se joue au nombre d’unités. On fait notre petit bonhomme de chemin. Je salue l’état d’esprit de ce groupe qui vit bien. Ils ont démontré qu’on était loin d’être des faire-valoir. On essaie de jouer notre football, ça plaît à certains, pas à d’autres. L’essentiel c’est que ça nous plaise. Je suis vraiment déçu pour nos joueurs et notre club. Je suis certain que beaucoup ont vibré devant leur télé. Je pense à cette centaine d’employés qui méritent de travailler encore la saison prochaine à l’ETG. C’est aussi pour eux qu’on va tout faire pour se maintenir.