« Les travaux d’aménagement du stade se font dans les bonnes règles administratives et surtout en toute sécurité » a précisé, hier, le maire d’Annecy Jean-Luc Rigaut suite à un courrier de protestation envoyé à la mairie par un ancien conseiller municipal, Charles Denu. Ce dernier s’étonne que « les dirigeants de l’ETG aient effectué des travaux sans respecter le délai d’instruction du dossier nécessaire aux services techniques de la ville pour émettre leurs observations comme cela est d’usage avant toute délivrance du permis de construire. » Charles Denu estime que cela devrait inciter le maire « à exiger l’interruption immédiate des travaux. »

Vérifications faites, il se trouve que ce n’est pas l’ETG qui est maître d’œuvre mais la ville, ce qui simplifie les démarches et raccourcit les délais. « Je dois respecter l’engagement donné au club de Franck Riboud de mettre à disposition un stade rénové dans les termes de la convention que nous avons signée ensemble » explique le maire d’Annecy. « Il fallait prendre des mesures d’urgence pour être prêt le 14 août (NDLR : premier match à domicile). Mesures d’urgence que le maire peut tout à fait prendre légalement. J’en assume les responsabilités. » Enfin, précisons que les structures mises en place sont provisoires et démontables, la convention entre la ville et l’ETG courant jusqu’en 2015.

Lire l’article sur le Dauphiné Libéré