Au bout du suspense et des tirs aux buts, l’ETG a décroché sa place pour les 16emes de finale de la Coupe de France, où ils iront affronter l’équipe de Valence. En attendant, voici les réactions des joueurs et entraineurs suite au match.

Pablo Correa

On a montré ce soir de bonnes choses dans le jeu, mais c’est surtout grâce au courage et à l’abnégation de l’équipe que l’on finalement a réussi à s’imposer. A 2-0, il ne fallait surtout pas abdiquer et continuer d’attaquer. Je pense que cela à porté ses fruits. Le meilleur joueur de Metz sur ce match est le gardien, à qui on a donné du travail et qui a su être décisif.

On m’avait décrit cette équipe ayant du caractère. Elle l’a prouvé cet après-midi. On a eu des occasions sur un terrain difficile. D’en haut, vous ne voyez pas ça. La pelouse était lourde et c’était dur. On a eu du courage et de l’envie. Maintenant, il y a des choses à corriger notamment les buts que l’on encaisse qui sont largement évitables. Si nous avions été plus efficaces, la donne aurait été toute autre. Mais l’essentiel, c’est la qualification !

Pour moi, il n’y a rien de miraculeux dans cette victoire. Nous n’avons jamais abdiqué et cela montre la force de caractère de cette équipe. Je découvre ce groupe et il y a bien entendu beaucoup de choses à corriger, notamment dans la récupération du ballon, mais il était vraiment difficile sur un tel terrain de construire correctement le jeu et de donner de la vitesse au ballon. Maintenant, nous avons également pris deux buts qui étaient largement évitables et il va falloir progresser à ce niveau.

Olivier Sorlin

Quand vous gagnez comme ça et que vous avez gagnez aux tirs au but, les jambes sont moins lourdes. On a fait preuve de beaucoup d’abnégation même si à 2-1, Metz aurait très bien pu tuer le match. C’est toujours positif de commencer l’année ainsi. Car on a un match extrêmement important à Dijon samedi prochain.

Felipe Saad

Match de fou cette après midi à Metz et la qualification en Coupe de France. Je cherche ma deuxième CDF !

Pierre Bouby

Je ressens beaucoup de frustration ce soir. Nous avons fait un match encourageant contre une équipe difficile à manœuvrer. Le revirement de deux buts doit nous servir de leçon. Avec tous les absents, il faudra sûrement des renforts, mais nous avons déjà une très bonne base et nous l’avons montré contre Evian. Mon match ? Je prends du plaisir à jouer à ce poste et je pense que cela se voit, mais si le coach me demande de descendre d’un cran avec le départ d’Adama Tamboura à la CAN, je le ferai bien sûr sans que cela ne me pose de problème.

On a des regrets. En résumé, c’est tout de même cohérent. Evian est un bloc très difficile à contourner. On peut être content du match que l’on a fait. C’est un gros manque d’expérience. Oumar Pouye qui rate son penalty, c’est un symbole… On doit marquer bien avant car on a les occasions. Dans le jeu, je suis tout de même content. L’ETG FC est fidèle à lui-même. C’est à dire courageux et plein d’envie.

Jacques Bungert, actionnaire et administrateur d’Évian-Thonon-Gaillard

J’ai trouvé que c’était un vrai match de Coupe, avec du suspense. Metz a une équipe très jeune mais prometteuse, avec beaucoup de talents. J’espère que le club de mon enfance va remonter en L1.

Pour écouter les réactions de Pablo Correa, retrouvez le dans le podcast de La Radio Plus :

JT La Radio plus

Sources : fcmetz.com, republicain-lorrain.fr, twitter et etgfc.com