Suite à la décision ce jeudi de relever le seuil d’attribution de la Licence Club par la LFP, l’ETG est en danger de perdre sa part réservé aux détenteurs de ce titre.

Lors de la saison courante, l’ETG FC a obtenu avec difficulté cette licence avec 5452 points, le seuil étant fixé à 5000. Mais la LFP vient de décider que cette limite serait remontée à 6500 points pour la prochaine saison et 7000 points la saison suivante. Autant dire que la tâche s’annonce difficile. En effet, le score est calculé selon la qualité de l’infrastructure du stade, à la sécurité lors des matchs et à la structure salariée. Le seul aspect qui pourrait permettre au club de gagner des points d’ici la saison prochaine est l’évaluation du centre de formation, basé sur 2000 points. Il faut alors espérer prendre au moins 1000 points sur cet aspect pour ne pas se voir amputé de la part « Licence club » des droits TV versés au club.

Si jamais les 6500 points n’étaient pas atteints, ce pourrait être un manque à gagner de près de 2,5 millions d’euros pour le club. (2,35 millions d’euros lors de la dernière répartition). Cela représente 9% du budget actuel, l’équivalent d’un mois complet de fonctionnement.

A noter l’absurdité de ce système, qui se veut être bénéfique pour les clubs mais qui profite surtout aux plus gros clubs qui ont des stades récents et dont les travaux ont été souvent financés à l’occasion de la préparation de la coupe du monde 98 et de l’euro 2016. Les petits clubs eux sont obligés d’investir pour rénover pour espérer garder la licence club. Et investir, c’est aussi prendre des risques, comme ça a été le cas à Grenoble ou au Mans.