Dans une saison où l’on sait déjà que l’on se battra pour le maintien jusqu’à la dernière journée, comme prévu, l’apparition des coupes nationales sur le calendrier offre une bouffée d’air frais toujours bienvenue. D’autant plus que l’ETG a souvent bien figuré dans celles-ci, allant même jusqu’à la finale de la coupe de France il y a 2 ans de cela. La semaine prochaine, c’est la coupe de la Ligue qui repart avec la réception de Lorient, une équipe en plein doute. Et si 2015 était l’année du premier titre pour Evian-Thonon-Gaillard ?

A Evian, cette année, il n’y aura pas d’étape du France Poker Series comme ce fut le cas lors des deux saisons précédentes. Un tournoi sympathique, qui visitera cette année d’autres villes comme Monaco, Cannes, Paris ou Deauville, mais qui laisse les mois de mars-avril vides d’évènements sportifs majeurs dans la région. Sauf si Evian réalise un beau parcours en coupe de la Ligue jusqu’à se retrouver au Stade de France, le 11 avril 2015, pour la finale. Et pourquoi pas?

L’an passé, il s’était arrêté aux stades des quarts de finale après un honorable parcours qui les avait vu éliminé coup sur coup Guingamp, futur vainqueur de la coupe de France, et Bastia avant de tomber devant Troyes, club de Ligue 2. Cette défaite contre une équipe de division inférieure a laissé un goût amer dans la bouche des joueurs et des supporters. Cette année doit être celle du rachat. Et l’espoir est permis car c’est cela la magie de la coupe. Aussi bien capable de perdre face à une Ligue 2, Evian peut aussi faire le meilleur comme quand ils avaient éliminé le PSG en quarts de finale de la Coupe de France 2013 avant d’étriller Lorient en demies pour une cruelle défaite en finale face à Bordeaux grâce à un but à la dernière minute de Diabaté.

Lorient, justement, leur premier adversaire en seizièmes de finale de la coupe de la Ligue, n’a jamais paru autant prenable. Incapable de développer une once de jeu face à Saint-Etienne lors de la dernière journée de championnat, les Merlus semblent perdus sur le terrain depuis le départ de leur entraîneur mythique Christian Gourcuff et de leur duo d’attaquants Aliadière-Aboubakar. Evian les a d’ailleurs déjà battu cette saison lors de la 8ème journée, et chez eux qui plus est. Les deux équipes ont le même nombre de points en championnat mais soufflent sur une dynamique différente. De plus, Lorient n’est plus une équipe de coupe depuis sa splendide année 2002 où elle avait atteint les finales des 2 coupes et remporté celle de France.

Pendant ce temps, Evian fait parler d’elle sur les terrains de la coupe presque chaque année, sauf l’an passé. L’occasion est donc belle de reprendre ses bonnes habitudes pour l’ETG avec ce match face à Lorient, le 28 octobre prochain, à domicile. Certes, le championnat reste et restera toujours la priorité du club, mais en ces temps difficiles, l’excitation et la joie qu’apportent de bons résultats en coupe se révèlent tout autant primordiaux pour les supporters qui n’ont pas toujours autant la chance de s’enflammer en championnat. Alors le temps est arrivé pour les hommes en rose de faire rêver leur public et de les remmener au stade de France. Il ne demande que ça, rêver.