Passé en un éclair du National à la Ligue 1, avec à la clef un titre de champion de France de Ligue 2 en mai 2011, Evian-Thonon-Gaillard (ETG) joue la carte de la continuité.

Une phrase lâchée dans un large sourire par un des cadres de la montée, Yannick Sagbo, en dit long sur la sérénité qui habite un promu pas comme les autres:

« L’objectif ? Essayer de se maintenir, et pourquoi pas faire comme l’an dernier, viser une place dans les trois premiers puis le titre. »

Bernard Casoni, l’entraîneur aux deux montées successives depuis janvier qui a été sacré meilleur entraîneur de Ligue 2, joue l’humilité.

« Nous allons essayer de faire du Evian », dit-il. « Nous avons encore l’ossature du National avec tout ce que cela comporte comme l’envie de découvrir la Ligue 1 et l’envie de progresser ».

A l’euphorie de Yannick Sagbo, Guillaume Lacour répond par une image:  » Nous serons l’une des curiosités de la rentrée. » Cédric Barbosa fait dans le sérieux: « Nous arrivons dans une autre cour. Que voulez-vous que l’on joue d’autre que le maintien ? »

Le président Patrick Trotignon ajoute un zeste de sagesse. « Nous sommes arrivés en Ligue 1 un peu vite mais ce n’est pas pour cela que nous voulons redescendre de suite. Je sais ce qui nous attend », dit-il.

Lire l’article complet sur Challenges.fr