Alors que certains observateurs, un brin versatiles, se régalaient de voir l’ETG s’empêtrer dans un hiver chaotique et compliqué, jamais le staff n’a laissé transparaître le moindre doute. “C’est souvent dans les moments difficiles que l’on découvre les hommes, ceux qui ne veulent pas rester en bas du mur.” Cette phrase, lâchée par le défenseur Cédric Cambon, un soir de défaite en plein hiver au Parc des Sports, résonna un peu plus fort dans les mémoires d’un groupe qui a retrouvé le sourire au soir de la victoire face à Valenciennes (2-0) le 18 mai dernier et un maintien enclenché avec la manière, une semaine plus tôt face à Nice (4-0).

Lire sur le Dauphiné