Après Sochaux en août (1-1), l’ETG n’affrontera encore ce mois-ci qu’un seul concurrent direct pour le maintien, en l’occurrence ce soir. Si dans les coulisses, le torchon brûle toujours entre la direction et les actionnaires majoritaires (lire notre édition d’hier), les joueurs devront en faire abstraction en terre corse.

via Annecy | ETG: oublier les remous.