Retrouvez toutes les réactions des joueurs et du staff de l’ETG suite au match perdu à domicile 2-1 face à Saint-Etienne samedi.

Bernard Casoni

Une nouvelle fois, on paie cash nos petites erreurs. La saison dernière en Ligue 2, ça pouvait encore passer, mais là on est en Ligue 1 et donc ça ne pardonne pas. C’est difficile d’accepter ce résultat car mes joueurs ont fait un bon match, ils ont tout donné. Une nouvelle fois, on n’arrive pas à marquer durant notre bonne période, et derrière, on prend deux buts qui nous mettent un coup sur la tête. Je n’ai pas revu la frappe de Sagbo, je ne sais pas si le ballon avait entièrement franchi la ligne. Pour moi, le tournant du match n’est pas cette action, c’est notre entame de seconde mi-temps, on perd le match en six minutes. Le problème vient de nous, on doit être plus concentré contre n’importe quel adversaire. Ce soir, on a bougé Saint-Etienne mais on repart avec zéro point. Je ne fais pas attention à notre calendrier.

On paie cash ces deux petites erreurs. Les joueurs ont montré de bonnes choses. C’est difficile à accepter, on est dans l’esprit et la moindre erreur est payée cher. Il n’y a pas de hasard, ça veut dire qu’il y a quelque chose qui ne va pas non plus. Il y a des raisons, j’ai ma petite idée la dessus.

Guillaume Rippert

C’est dur. on fait une bonne première mi-temps. Si on mène 1-0 à la mi-temps, ce n’est pas volé. Et après, en début de deuxième mi-temps, on a un trou fatal, Saint-Etienne met deux buts et c’est quasi fini… On perd deux ballons bêtes et à ce niveau, ça ne pardonne pas. Maintenant, on est dos au mur. C’est là qu’on va voir les hommes, si on a du caractère.

Fabrice Ehret

On manque de concentration. On prend deux buts en cinq minutes. Ces quelques minutes d’absence nous ont fait vraiment mal. Maintenant, il va falloir vite rectifier le tir sinon ça va être très difficile. A nous de montrer qu’on a du caractère.

Christian Poulsen

On a été plutôt bon en première mi-temps. Malheureusement, les cinq premières minutes de la deuxième mi-temps ont fait la différence. A 2–0, c’était ensuite difficile même si on a montré qu’on pouvait bien jouer. On avait dit avant le match qu’il fallait être concentré 90, voire 95 minutes. On a payé cinq minutes de déconcentration. C’est la première année du club en Ligue 1, il faut continuer à travailler.

Patrick Trotignon

Au-delà du match en lui-même, cette défaite nous met dans une situation préoccupante. Je suis évidemment déçu mais surtout inquiet. Sur l’état d’esprit et la prestation en elle-même, on peut avoir quelques déceptions même si Saint-Etienne n’a absolument pas volé sa victoire. C’est loin d’être un hold-up. En y regardant de près, les Stéphanois ont eu autant, si ce n’est plus d’occasions que nous et une emprise sur le jeu importante. On n’est pas toujours capables d’aligner deux matches d’affilée de la même qualité, c’est dommage.

Christophe Galtier entraineur de l’ASSE

Il n’y a pas eu d’efficacité en première période chez nous, l’adversaire s’est procuré quatre belles occasions, nous trois. L’adversaire nous a ensuite plus que bousculé, poussé dans nos derniers retranchements, il a fallu donner 110, 120% de nos réserves pour sauvegarder la victoire.