Comme souvent, le passage à vide actuel de l’ETG fait ressortir tous les experts en conclusion hâtive avec leurs avis très affirmés « C’est fini, les Croix de Savoie sont déjà en Ligue 2 ».

Outre les différents arguments sur le recrutement qu’on pourrait sortir, intéressons nous simplement aux statistiques. Avoir 1 point ou moins après 5 journées de championnat, c’est arrivé plusieurs fois depuis l’an 2000, avec des fortunes diverses en fin de saison :

Valenciennes 2011/2012 : 1 point -> 12emes, 43 points
Arles-Avignon 2010-2011 : 0 point -> 20emes, 20 points
Grenoble 2009-2010 : 0 point -> 20emes, 23 points
Nantes 2008-2009 : 1 point -> 19emes, 37 points
Metz 2007-2008 : 1 point -> 20emes, 24 points
Nice 2006-2007 : 1 point -> 16emes, 43 points
Ajaccio 2004-2005 : 1 point -> 14emes, 45 points
Rennes 2002-2003 : 1 point -> 15emes, 40 points
Nantes 2001-2002 : 1 point -> 10emes, 43 points
Guingamp 2000-2001 : 1 point -> 10emes, 44 points

[AdSense-A]

On constate donc que 6 des 10 équipes aussi mal embarquées que l’ETG se sont sauvées en fin de saison. On repère même des places très honorables pour 3 d’entre elles.

Autre exemple presque équivalent aussi, celui de l’Olympique de Marseille en 2005-2006, qui comptait seulement 2 points après 5 journées et qui a terminé la saison 5emes avec 60 points, une finale de coupe de France et la Coupe intertoto. Ils avaient eux aussi affronté en début de championnat des équipes qui termineront la saison dans le premier tiers du classement.

[AdSense-B]