Ce résultat me laisse un sentiment très amer, car ne jouer que pendant les 30 dernières minutes est une faute professionnelle à mon sens. On s’est fait bouger par les petits gabarits de Montpellier. On a manqué d’agressivité qui est pourtant une des composantes incontournables pour remporter un match de football. Certes, il y a eu une belle réaction des joueurs à 0-2, mais je ne peux pas retenir le positif quand on galvaude une heure de jeu. Le maintien passe par des matches accomplis, chose qui n’a pas été faite ce soir.

Kévin Bérigaud a semblé manquer de spontanéité, c’est à n’y rien comprendre puisque j’ai cru lire que Kévin ne se posait pas de questions. Ce serait bien qu’il ne s’en pose jamais, car après sa première occasion ratée en fin de première période, il s’est mis à douter. J’espérais remporter une troisième victoire de suite, je suis déçu. Je suis très content pour Modou Sougou, qui n’avait pas été en réussite ces derniers matches. Il fait preuve d’un super état d’esprit, et va faire en sorte qu’on dise que le coaching a été payant ce soir.