On peut faire la fine bouche. Se dire que ce point n’est qu’une avancée minime sur le parcours parsemé d’écueils que vont continuer à fouler les Haut-Savoyards dans leur course effrénée pour le maintien. Que leur situation, tout au moins leur classement, n’a guère été modifié par ce passage en Lorraine. Mongongu monte en puissance

Lire l’article du Dauphiné Libéré