Après deux ans, Bernard Casoni connaissait son groupe et il était relativement prévisible de faire les 11 de départ et même parfois les changements en cours de match. Avec l’arrivée de Pablo Correa, on peut s’attendre éventuellement à des changements. Mais lesquels ?

Il est évidemment impossible de deviner ce que sera les préférences du nouvel entraineur de l’ETG. Il est même probable qu’il se basera sur les titulaires habituels de l’ETG pour faire son effectif. Mais avec la CAN et le fait que sur certains postes les titulaires et les remplaçants sont pas loin de se valoir, ça pourrait bouger.

Gardiens

Sans la blessure de Bertrand Laquait, on aurait pu imaginer que le rôle de titulaire aurait pu être rediscuté. Mais depuis l’hospitalisation de notre gardien titulaire, Stephan Andersen ne devrait pas quitter sa place. L’interrogation pourrait être sur le maintien ou non de la rotation du poste de remplaçant entre Quentin Westberg et Johann Durand.

Défenseurs

A priori la défense centrale ne devrait pas bouger. D’abord parce que Mensah est parti à la CAN, et qu’en plus il est toujours délicat de faire des remplacements tactiques à ces postes là.
Pour les latéraux, Brice Dja Djédjé est toujours en attente de sa sélection en équipe nationale. S’il restait il devrait conserver logiquement sa place. En cas de départ, l’une des solutions de remplacement serait de faire reculer temporairement Daniel Wass et de faire jouer Sidney Govou à droite.

De l’autre côté, l’expérience de Fabrice Ehret devrait faire la différence. A moins que Pablo Correa ne voit en lui ses qualités offensives, ce qui laisserait la place libre à Felipe Saad ou Guillaume Rippert. D’ailleurs là aussi plane un doute. Bernard Casoni avait fait de Rippert son joker en défense, écartant systématiquement Saad. Les cartes pourraient être redistribuées à ce sujet.

Milieux

Depuis la mise en place du 4-4-2, Jérôme Leroy a perdu sa place de titulaire au profit de Saber Khelifa. Mais ce dernier sera absent pendant un mois pour la CAN. Il va donc falloir trouver une solution alternative. Reste à savoir donc si Pablo Correa prévilégiera le 4-4-2 ou conservera 5 milieux.

Christian Poulsen et Olivier Sorlin se sont imposés comme milieux défensifs, et on imagine mal un changement sur ces deux joueurs.

Sur les côtés, si Cédric Barbosa ne nous fait pas la mauvaise surprise de partir à l’inter-saison, ses statistiques parlent pour lui et on devrait le voir garder son couloir droit. Mais de l’autre côté, on ne sait pas comme Correa trouvera Daniel Wass. Si on connait son potentiel, il faut avouer qu’il est un peu moins tranchant ces derniers temps même si toujours bon. Il n’est pas impossible qu’un Sidney Govou bon à l’entrainement ne convainque l’entraineur des Croix de Savoie.

Et il restera aussi à voir comment va revenir Guillaume Lacour, qui a un profil qui pourrait plaire à Correa.

Attaquants

Tant que Kévin Bérigaud sera indisponible, Yannick Sagbo devrait rester à la pointe de l’attaque. L’usage ou non d’un second attaquant sera plus aléatoire et le choix de ce second attaquant est lui aussi plus mystérieux. Bérigaud, Adnane, Khelifa ou même Govou ? Grande interrogation à ce sujet. Surtout qu’un autre attaquant devrait arriver prochainement.

Conclusion

On va essayer de jouer aux pronostiqueurs en prévoyant deux schémas qui pourraient plaire à Pablo Correa, en supposant qu’il puisse compter sur tous ses joueurs, et avec l’effectif actuel, qui devrait bouger prochainement.

Le 11 défensif en 4-5-1 (à l’extérieur ou contre les grosses équipes) : Andersen, Dja Djédjé, Cambon, Angoula, Ehret, Barbosa, Sorlin, Poulsen, Wass, Leroy et Sagbo.

Le 11 offensif en 4-4-2 (à domicile) : Andersen, Dja Djédjé, Cambon, Angoula, Ehret, Barbosa, Sorlin, Poulsen, Govou, Khelifa et Sagbo.