570 vues

Cédric barbosa a répondu à Sport24 suite au match à Rennes.

Quel sentiment domine après cette défaite ?
Cédric Barbosa : Nous ressentons un sentiment de déception après avoir fait tant d’efforts pour rien en raison de choses un peu particulières… Nous ne pouvons pas en parler sinon nous allons nous faire taper sur les doigts mais il y a des émissions de spécialistes, laissons les en débattre ! Nous ressentons également beaucoup de frustration évidemment car, même si nous avons souffert en deuxième mi-temps, nous aurions pu faire quelque chose de bien.

Le pénalty pour Rennes est-il justifié ?
Cédric Barbosa : Je ne dis pas qu’il n’y a pas pénalty, je m’inquiète surtout de la santé de notre gardien (ndlr : fracture du tibia pour Bertrand Laquait). Il y a eu de nombreuses décisions litigieuses de l’arbitre, cela fait beaucoup sur un match mais cela fait partie du jeu et nous n’allons pas baisser les bras.

Après les déclarations de Frédéric Antonetti à votre sujet il y a 3 ans («Cet imbécile-là, dès qu’il joue dans un club, ils descendent»), cela vous a fait plaisir de marquer contre son équipe ?
Cédric Barbosa : Non, il faut arrêter tout ça. J’ai préféré célébrer mon but en faisant une dédicace à mon coéquipier Guillaume Lacour, opéré cette semaine.

Vous vous êtes parlé avec l’entraineur breton ?
Cédric Barbosa : Non, pour quoi faire ? Nous ne nous connaissons pas, je ne vois pas pourquoi nous nous serions parlé, cela fait partie du foot.

Lire l’article

Article similaire

3 commentaire

  1. Totalement d’accord avec Cédric !
    Sébastien Moreira nous a volé le point du match nul.

    Ceci étant, depuis 2 ans , ce n’est pas nouveau ! Les « roses » sont souvent victimes de l’arbitrage…
    En cette 1ère saison de ligue 1, les arbitres battent des records en matière d’attitudes anti-etg…

    A contrario, lors de ces 2 dernières saisons je n’ai que 2 souvenirs où l’arbitrage a été vraiment en faveur du fc etg : la saison dernière, lors de Reims-ETG , où l’arbitre a oublié un pénalty pour Reims, et, cette saison lors de Lille – ETG , où l’arbitre a fait quelques erreurs en notre faveur.

    Cette saison, les arbitres sanctionnent beaucoup les « roses » globalement, y compris à domicile.

    Mais bon, à part dénoncer ces mauvais arbitrages, on ne peut pas faire grand chose d’autre…
    Les arbitres sont « rois » !

    Dès lors, il faut vite tourner la page sur le match Rennes – ETG et vite se remettre au travail , à l’entrainement, en vue de ETG – Valenciennes.

    Il faut redonner confiance à Stefan Andersen , pour qu’il ose davantage sortir de ses 6 mètres, lorsque le danger l’exige.
    il faut que Stefan apprenne vite à communiquer (en français ou en anglais , avec toute la défense rose et son milieu de terrain, car outre la défaite de samedi , l’énorme mauvaise nouvelle reste surtout la fracture du tibia de Bertrand Laquait.

    Allez Bertrand ! Allez Stéphan Andersen !

  2. Entierement d accord ! j ajouterais aussi que pour n importe quel match en general les teléspectateurs sont sidérés de voir le ralenti d actions litigieuses se terminant par un but ou une blessure grave ..que l arbitre ne voit pas ou ne siffle pas ………!! il suffirait qu une video repasse ces actions litigieuses à l arbitre avant qu il ne prenne sa decision nous avons des moyens ultramodernes , rapides et peu couteux ( l audio/visuel) pour cela et ce serait uniquement mis en pratique pour les actions discutables pouvant aboutir à un but ou une blessure grave qui ne sont pas legion dans un match donc le temps additionnel ne serait pas beaucoup rallongé de beaucoup Un sondage à ce sujet aupres des passionnés de foot serait le bienvenu
    Bon courage à B Laquait et bravo à l ETG !!

  3. platini doit accepter la vidéo pour controlé l’arbitrage
    le match de rennes doit être éffacer de nos mémoire et
    mr moreira sanctionné pour son arbitrage si il veux des de se genre qu’illaie en ligue 2 il n’a rien a faire en ligue 1 des arbitres comme ça il doivent arbitré en ligue 2 et revoir la formation des arbitres

Les commentaires sont fermés.