Pendant quarante-cinq minutes, samedi, Evian Thonon Gaillard a eu le tournis face aux mobylettes stéphanoises, Aubameyang et Sinama-Pongolle en tête. Pour leur dernier match amical et leur plus gros test de la préparation estivale, les hommes de Bernard Casoni sont passés à côté de la première mi-temps d’un match dont l’intérêt a été rapidement tronqué par l’ampleur du score (3-0 à la mi-temps). “J’aurais préféré qu’on répète notre prestation contre Nice (victoire 2-0)”, lâchait l’entraîneur haut-savoyard au pied du bus.

Lire l’article sur Le Dauphiné Libéré