Yannick, on vous imagine heureux d’avoir marqué votre premier doublé en Ligue 1…

Yannick Sagbo : Oui, j’aurais même pu mettre un triplé mais, surtout, nous avons gagné ce soir (samedi) et c’est le plus important.

Avez-vous joué un match facile face à une équipe auxerroise relativement faible ?

Yannick Sagbo : Non c’était un match très difficile mais nous avons fait en sorte de nous le rendre facile en marquant 2 buts en première période. Ils ont joué 120 minutes en Coupe de la Ligue mercredi (ndlr, élimination face à Caen) et avaient sûrement les jambes lourdes ce soir. Nous avons su en profiter.

Avoir un deuxième attaquant de pointe aligné à vos côtés vous a-t-il soulagé ?

Yannick Sagbo : Oui, j’étais moins esseulé devant. Par contre il faut, dans ce cas là, travailler davantage défensivement et nous l’avons bien fait ce soir. Les défenseurs sont un peu moins au marquage sur moi, cela me laisse plus de liberté et me permet de décrocher, ce que j’aime bien faire.

Pas besoin d’un nouvel attaquant à l’ETG comme cela a déjà été évoqué donc ?

Yannick Sagbo : Si un avant-centre veut venir pour être remplaçant, c’est à lui de voir ! Saber Khelifa et moi-même sommes titulaires devant et ça marche bien. J’espère que ça va continuer.

Fan de jeux vidéo de foot, allez-vous tenter d’inscrire à nouveau des buts en rejouant le match sur la console ?

Yannick Sagbo : Je ne pense pas car j’ai débuté une saison avec Manchester City et je n’ai pas transféré le Sagbo virtuel dans mon équipe ; j’ai déjà Aguero et Dzeko, il ne me servirait à rien ! Mais j’en marquerai d’autres des buts, et pas qu’à la console… (rires)

Propos recueillis par le correspondant du Figaro à Evian