Pierre Bouby est un de ceux qui ont permis à l’ETG de passer du championnat National à la Ligue 1 avec 4 saisons passées au club. Quand il fallait trouver un ancien Croix de Savoie pour répondre à vos questions, son nom était donc une évidence.

Après quelques jours pour recevoir vos questions, Pierre Bouby s’est prêté avec beaucoup d’enthousiasme à l’exercice et a répondu sans tabou à vos questions.

François : Tu es parti alors que le club vivait le rêve en montant dans l’élite, Tu as choisis de rejoindre un club de Ligue 2 à savoir Metz, pourquoi ce choix alors que tout semblait te réussir à l’ETG ?

PB : Bonjour François, il faut savoir que je suis parti de l’ETG pour plusieurs raisons, tout d’abord je n’ai pas « voulu partir », j’étais en fin de contrat avec le club, aprés l’ETG ne ma rien proposé non plus, donc le club et moi-même, avons décidé de ne pas donner suite à notre collaboration. C’est le foot, on ne fait pas toujours ce que l’on souhaite, mais tout va bien je suis parti en trés bons termes et je garde que d’excellents souvenirs de mes 4 saisons passées au club.

F : Quel est ton meilleur souvenir à l’Etg ?

– Mon meilleur souvenir avec l’ETG est sans aucun doute la fin du match de la montée en ligue 1 à Reims.

F : et quel est ton plus beau but?

– J’en ai deux, dans le même match, je crois d’ailleurs que c’est le seul doublé de ma carrière. Ce sont les 2 buts que j’avais inscrit à Paris au stade Charléty lors du match Paris FC vs Croix de Savoie, on avait gagné 3-1, il me semble. Je me rappelle aussi que je jouais milieu de terrain, ça commençais à devenir rare à cette époque. (rire)

F : Y-a t-il un club ou tu rêverais d’évoluer?

– Non pas spécialement, je suis un Fan du Real Madrid, mais y jouer… je n’y pense même pas !!! (rire) C’est grace aux GALACTIQUES à l’époque de Zidane, Ronaldo, Figo, etc…que je suis devenu FAN de la maison Blanche.

Elise :

Quand tu vois le parcours que l’ETG a fait l’année dernière, cela ne t’a pas donné envie de retourner dans ce groupe, de rejouer avec les Croix De Savoie ?

– Salut Elise, Bien sûr que ça me donne envie quand je vois mes potes mais c’est le foot, c’est comme ça !! Après les bonnes choses ont une fin, j’ai vecu 3 montées avec ce club c’etait juste magique et j’espere revenir un jour en Haute Savoie, je m’y sentais vraiment trés bien, pourquoi pas ma fin de carriere… ca serait une belle fin de carriere n’est ce pas?? ( rire)

Es-tu confiant pour ton ancienne équipe, pour le reste du championnat ?

– (rire) Je ne doute pas une seule seconde, ce club va encore grandir j’en suis convaincu.

Daniel : De toutes tes saisons passées au club, quelle est selon toi celle qui a été la plus pleine au niveau sportif, qualité dans le jeu, et vie du groupe ?

– bonsoir Daniel, la saison la plus pleine au niveau sportif était pour moi la 2eme saison de National, j’ai fini avec 9 buts je pense, et on avait une équipe de fou, on était inarretable. Pour la qualité dans le jeu, je dirais l’année de la ligue 2 pour la progression dans le domaine tactique. Concernant la vie de groupe, chaque année a été un régal, mais je retiendrais les 2 saisons en National et forcement celle de CFA aussi mais c’etait différent et pas professionelle encore.

Dominique : On a pu se régaler de tes coups francs en National mais comment se fait il que tu n’aies pas eu la même réussite avec les croix en ligue 2?

– bonsoir Dominique, alors cette question, je me la pose encore aujourd’hui. En effet cette année là était ma premiere année pro et je jouais arrière gauche. Je devais me concentrer beaucoup plus sur ma facon de défendre plutot que de penser à marquer des buts. Et puis soyons honnête, je n’ai pas le tempérament d’un vrai defenseur donc je devais vraiment me consacrer qu’à cet aspect là et c’est ce qui m’etait demandé surtout. Ensuite l’année dernière avec le FC Metz, j’ai touché 6 fois les poteaux dans l’année et cette année contre FC Nantes à Nimes, le gardien fait une parade extraordinaire, bref j’ai hâte de retrouver le chemin des filets, je me dis que le travail paye…

Où et comment as tu travaillé cette technique particulière ?

– Je travaille cela depuis toujours. L’envie de tirer les coups-francs est venu grace à David Beckam, Recoba, Mihajlovic, etc…

Clément : Ne regrettes tu pas de ne pas vivre la L1 avec l’etg?

-bonsoir Clément, j’essai de ne pas vivre avec des regrets, c’est le foot, je me dis que si je n’y suis pas, c’est que je ne devais pas y être, j’avance quand même et je progresse quand même. Mais si j’éspère vivre la L1 un jour.

Jérémy : En 2006, lorsque tu jouais à Moulins, les Croix de Savoie on été ton adversaire de la dernière journée du championnat de National à Moynat (match décisif pour éviter la relégation) tu étais le buteur qui égalisait pour Moulins 1-1 …. A ton arrivée chez les Croix en 2007 et pendant tes 5 années passées au club as-tu été un peu chambré par tes coéquipiers pour ce but ??

– (rire) bonsoir Jérémy, on m’a beaucoup chambré pendant les 6 premiers mois, après ça c’est calmé.

Jordan : As-tu encore des contacts avec des joueurs/membres du staff de l’époque ?

– oui j’ai encore des contacts, Durand, Berigaud, Laquait, Cambon, Aldo, Sagbo, etc…. je ne les cite pas tous sinon je vais dire les 3/4 de l’équipe, bien sûr j’ai aussi au téléphone Stephane Bernard alias COIN-COIN, Pascal aussi, et j’en profite pour faire un coucou à Maurice et Jaqueline Matignon, qui s’occupaient du linge, et aussi à tous ceux à qui je ne pense pas.

ETG74110 : Lequel de tes anciens coéquipiers t’impressionne le plus en ligue 1 ?

– Brice DJADJEDJE, je trouve qu’il à fait beaucoup de progrés, et qu’il est vraiment en forme, en plus il à eu son permis, ( surtout ne jamais monter avec lui ). Et aussi mon Kev Bérigaud.

Pierre a conclu son mail de réponse par un message aux supporters de l’ETG :

Je tiens à remercier vraiment tous les supporters de l’ETG, et les personnes qui me suivent et j’espère vous revoir trés bientot, ce fut un plaisir de répondre à vos questions.

On remercie très chaleureusement Pierre Bouby pour sa participation à cette interview, sa disponibilité et sa rapidité. On lui souhaite évidemment tout de bon pour la suite de sa carrière et on espère le revoir très prochainement au Parc des Sports d’Annecy, pourquoi pas en Coupe de France ? Pourquoi pas lors d’un match ETG – Real Madrid dans 2-3 ans ?

Vous pouvez le suivre sur Twitter et continuer la conversation avec lui :

Merci aux supporters pour leur participation, qui prouve que personne n’a oublié l’homme aux coups francs qui faisaient chauffer le stade.