Pour nous, le foot, c’est une fois par semaine. Pendant quatre-vingt-quinze minutes, ça doit être la fête. Les joueurs doivent piaffer. Ils sont pros, c’est une chance inouïe. Ils doivent le confirmer chaque semaine en donnant le meilleur. Notre club ne doit pas banaliser le fait d’évoluer en Ligue 1 sous peine un jour d’en parler au passé. Il faut donc tout faire pour y rester. Or, je trouve qu’on n’en fait pas assez. Certes, il y avait Lille en face avec un budget pharaonique. Mais le foot ne se joue pas avec des billets de banque. C’est à onze contre onze.

Source : L’équipe