Avec Pascal Dupraz, c’est simple. Toujours. Vous mettez en marche votre dictaphone et laissez parler l’entraîneur d’Evian-Thonon. C’est ce qu’on appelle un "bon client" dans le langage journalistique. Et c’est toujours intéressant. Vous le

via ''On ne paie pas avec des framboises'' – Football – Sports.fr.