En première mi-temps, les joueurs étaient crispés, ils ont essayé de faire les efforts mais ils ne les faisaient pas tous ensemble. Je leur ai dit à la pause qu’ils avaient produit une des premières périodes les plus ternes depuis très longtemps. En deuxième période, ils se sont remis dans le bon sens.

Ce qui m’a plu, c’est l’état d’esprit. Je sais de quoi sont capables mes joueurs. Le problème, c’est que les supporteurs qui sifflent ne le savent pas. Beaucoup nous promettent d’être rattrapés. Moi je ne fais pas de spéculation. Je laisse jacasser les mécréants. La satisfaction, ce soir, c’est qu’ils vont fermer leurs gueules. J’espère que cette série noire va laisser place à une série un peu plus rouge.