Y’a pas à dire, la Coupe de France est une compétition géniale ! Quelque soit l’adversaire, il n’y a jamais aucune certitude, mais souvent le scénario des matchs est mémorable. C’était encore une fois le cas cet après-midi avec la qualification de l’ETG pour les 16emes de finale.

On pouvait s’y attendre, surtout avec un Pierre Bouby et Oumar Pouye surmotivés d’affronter leur ancienne équipe, Metz a posé beaucoup de problèmes à l’ETG lors de ce match. Chacune des deux équipes aurait pu marquer pendant le temps réglementaire, mais les gardiens et les défenses ont bien œuvré pour éviter cela. Résultat après 90 minutes de jeu : 0-0, il faut aller aux prolongations.

Et là, comme un éternel recommencement, dès la reprise Metz ouvre la marque. Et lorsqu’il doublent la mise quelques minutes plus tard, on se dit qu’on est encore une fois en train d’abandonner une compétition.

Mais c’était sans compter l’esprit de revanche de ce groupe qu’on lui connaissait si bien la saison dernière : d’abord Cédric Cambon à 12 minutes de la fin, mais surtout Yannick Sagbo dans les arrêts de jeu de la seconde prolongation, soit après plus de 120 minutes de jeu, l’ETG décroche la séance de tirs aux buts.

Et l’aspect psychologique de ce retournement profitera aux Croix de Savoie, qui remportent le match en inscrivant leurs 5 penaltys alors qu’Oumar Pouye, l’ancien rose, ne maquait complétement le sien.

Le tirage au sort des 16emes de finale aura lieu sur Eurosport à partir de 19h35, on connaitra alors l’adversaire de l’ETG, match à jouer dans deux semaines.