Malgré les rumeurs, aucun signe de vie aujourd’hui de Saber Khlifa en Haute-Savoie. On approche désormais des 4 semaines de retard pour l’international tunisien, qui compromet non seulement son avenir au club, mais aussi son transfert, à Montpellier ou ailleurs.

Jean Fernandez, l’entraineur de Montpellier, commence à se faire une raison : « Pour l’instant, c’est le statu quo. »

Mais au delà de ce blocage, cela compromet aussi le recrutement d’un attaquant de remplacement. Charbonnier était tout trouvé pour remplir cette mission, mais comme les choses ne se font pas, il devrait signer dès demain un contrat de 4 ans avec le Stade de Reims (pour 1 million d’euros), concurrent direct de l’ETG pour le maintien.

Il faudrait alors aller voir ailleurs.