Je suis à Tunis à cause de problèmes familiaux. Mon fils de trois ans n’a toujours pas de papiers pour venir en France. Je ne veux plus de cette situation. Les dirigeants de l’ETG connaissent la situation depuis deux ans. Je veux que ça se règle. Je ne veux pas de bras de fer. Je n’ai aucun problème avec Evian.

Source: Top Mercato