La situation était si tendue que cela ?

Oui, à tel point que nous étions convaincus, du fait de certaines actions menées sciemment, que la pérennité du club était menacée. Nous avons dû faire face, surtout les actionnaires principaux, à une campagne de dénigrement qui mettait toutes les composantes de l’ETG FC en péril. Nous nous devions de réagir.