Jusqu’ici, c’est un duel à distance. A l’évidence, l’un et l’autre font du très bon travail. Je sais ce qu’apporte Pascal Dupraz à l’ETG. Renard a su redynamiser son groupe, obtenir des résultats. Le match se jouera sur le terrain, même si le rôle des coachs sera forcément déterminant. Il n’y aura pas de guerre des mots. De notre côté du moins, je n’en vois pas l’intérêt. On n’a pas à se disperser. Pascal est un gagnant, un guerrier, qui a déjà connu des matchs à enjeu. Je pense qu’il sera bon dans ces circonstances

Source