La Coupe de France résume aujourd’hui le chemin parcouru. L’illustration d’un club haut-savoyard ambitieux, qui s’installe saison après saison un peu plus près des étoiles du football français.

Il y a un tout petit moins de trois ans, Evian Thonon Gaillard qui s’appelait encore « Croix de Savoie » affrontait Lyon (défaite 0-1) avec des yeux de gamin et le paletot d’une équipe de CFA sur le dos. Le gouffre gigantesque est devenu lit de rivière. Ce soir, l’ETG ne jouera pas ce match comme un dernier baroud. Ce soir, l’ETG jouera pour gagner. Même si cette rencontre garde un caractère exceptionnel pour les hommes de Casoni.

Suite de l’article sur le Dauphiné