ligue 1 Le maintien en Ligue 1 de l’ETG n’est pas encore assuré, même si le club a fait un premier pas dans ce sens avec la victoire 4-0 contre Nice. Samedi aura lieu en multiplex (tous les matchs de la 37eme journée auront lieu le samedi à 21h) l’avant dernière journée qui pourrait déjà être décisive pour le maintien.

Si l’ETG gagne son match contre Valenciennes et Nancy ne gagne pas contre Bastia

Avec 40 points, un grand pas serait fait vers le maintien. Il serait même officiellement acquis si Nancy ne gagnait pas son match, car même en cas de victoire de Troyes, la différence de buts est trop à l’avantage des Croix de Savoie pour imaginer un retour des Troyens. On peut même imaginer doubler Reims, Ajaccio ou Sochaux s’ils ne gagnaient pas ou perdaient. Dans ce cas, les probabilités de maintien augmenterait d’autant que les équipes en danger seraient nombreuses.

Si l’ETG fait match nul contre Valenciennes et Nancy perd et Troyes ne gagne pas

Avec 38 points, l’écart de 3 points nécessaire avant la dernière journée serait suffisant. Pour cela donc, il faut que Bastia batte Nancy et que Troyes ne fasse pas mieux qu’un match nul contre Bordeaux. Si Nancy faisait match nul ou gagnait, il faudrait attendre la 38eme journée et faire au moins aussi bien qu’eux. Idem en cas de victoire de Troyes.

Si l’ETG perd contre Valenciennes et Nancy perd et Troyes ne gagne pas

L’ETG devra alors attendre la dernière journée pour se maintenir définitivement. Un match nul suffira alors, mais un autre résultat aussi à partir du moment ou Troyes et Nancy ne gagnent pas.

Conclusion

Vous l’aurez constaté, l’ETG a une fois de plus son destin en main, et l’objectif « faire au moins aussi bien que les autres » n’est aujourd’hui que plus d’actualité. Une victoire contre Valenciennes n’est certes pas suffisante pour le maintien, mais compliquerait de toute façon considérablement la tâche de Nancy et Troyes, quasi obligés de gagner deux fois. Un maintien assuré dès samedi aurait non seulement un aspect psychologique important car il permettrait de laisser retomber enfin la pression du couperet du championnat, mais permettrait aussi de limiter la casse en vue de la finale de la Coupe de France en ce qui concerne les organismes et les suspensions pour cette compétition.