Joueurs comme entraineur, tous savaient que le contrat n’était pas rempli après la défaite à domicile d’Evian-Thonon-Gaillard contre Bordeaux. Voici les réactions de Pablo Correa, Bertrand Laquait et Cédric Cambon.

Pablo Correa :

Nous ne sommes pas les seuls à avoir perdu à domicile et à ne pas être satisfaits. Au-delà de la défaite, c’est la forme qui me déplaît. Nous avons vu une équipe de l’ETG très fébrile et pas seulement en défense. L’équipe n’a pas été capable de tenir le combat durant 90 minutes. Physiquement, nous avons baissé pavillon assez vite. Nous avons fait une entame de match catastrophique qui nous a mis dans une situation très compliquée. Remonter un but est difficile, deux, je ne vous en parle pas… Je n’ai pas d’explication même si notre préparation a été perturbée et qu’il faudra que nous puissions rééquilibrer rapidement le niveau athlétique des joueurs entre eux. Ce ne doit pas être une excuse. Il faudra durant tout le championnat faire face à des imprévus.Nous avons été défaillants physiquement et mentalement et dans beaucoup de domaines. Nous avons laissé trop de possibilités à l’adversaire qui a joué comme il a voulu. Nous avons montré très peu de choses positives.

Il faudra attaquer les matches avec un autre esprit. Bordeaux a joué à son rythme mais aussi avec l’état d’esprit qu’il fallait pour gagner. Nous ne pourrons pas jouer autre chose que le maintien si nous ne sommes pas capables d’élever notre niveau d’exigence envers nous-mêmes.

Cédric Cambon :

On a ce qu’on mérite. On a payé cash ce manque de rigueur et de concentration. On est revenu rapidement à 2-1 puis on reprend ce but en seconde période. On a essayé de pousser en fin de match, mais c’était désordonné. On n’ arrive pas à être bien rigoureux. Un match dure 90 minutes, ça ne sert à rien de se jeter à l’abordage d’entrée. Il faut se remuer. Ce n’est pas suffisant, surtout face à une équipe de Bordeaux très à l’aise. Il ne faut pas baisser les bras, mais il y a beaucoup de boulot.

Bertrand Laquait :

On est tombé sur une bonne équipe de Bordeaux. Elle est d’un bon niveau. On le savait, mais peut-être n’a-t-on pas réussi à se mettre à leur hauteur. On revient bien dans le match après les deux buts encaissés, même dans le jeu. Mais on s’est re-coupé les jambes d’entrée en seconde période.

Olivier Sorlin :

Le point positif, c’est qu’on a su réagir. On se met en difficulté tout seul. On a eu une réaction d’orgueil sur la fin, mais c’est un minimum. On a pas été rigoureux, on n’a pas fait les efforts ensemble, contre ce genre d’équipe, ça se paie cash. Il faut se remobiliser maintenant. L’état d’esprit n’était pas là pendant 90 minutes, si on veut s’en sortir, il faut avoir un bon esprit pendant 90 minutes. Il y a du travail. Il n’y a rien de grave pour le moment, mais on a du boulot.

Sources : Football365, ETGFC.com, Lequipe.fr, Be In Sport