Conscients que la pérennité de l’Évian-Thonon-Gaillard passait par un équilibre entre le sportif et les structures du club, les dirigeants ont toujours essayé d’avoir un coup d’avance. Il a fallu anticiper les montées à répétition : passage du CFA à la Ligue 1 en cinq ans.

Certes, l’arrivée du groupe Danone (en 2007) et de son PDG Franck Riboud en tant que président d’honneur a permis d’asseoir une certaine crédibilité tout en mettant en place un réseau solide. Les noms de Zinédine Zidane ou Bixente Lizarazu parmi les actionnaires (10 000 euros le ticket d’entrée) ont également apporté leur pierre à l’édifice.

Lire l’article complet sur le Dauphiné