Ce samedi 24 juillet à 18h00 à Gaillard, les Croix de Savoie affrontaient Nice, quatrième match de préparation et premier duel avec un club de Ligue 1 après trois rencontres avec des clubs de Ligue 2, Nantes (0-2), Clermont (1-1) et Bastia (3-0). En l’emportant deux buts à rien, les hommes de Casoni ont fait le plein de confiance deux semaines avant la reprise.

Devant environ 1500 personnes dont une demie douzaine de supporters niçois, sur une très bonne pelouse et sous des nuages menaçant, le club haut savoyard s’est montré solide et appliqués tandis que Nice a semblé un peu emprunté surement dû à la dure préparation physique effectuée toute cette semaine.

Les équipes :

ETG : Laquait puis Westberg (42e) – Dja Djé Djé puis Wass (59e), Angoula, Cambon, Ehret puis Rippert (46e) – Khelifa puis Adnane (59e), Sorlin (cap), Tie Bi, Govou puis M’Madi (59e) – Leroy puis Saad (79e) – Sagbo. (Entraîneur : Bernard Casoni)

Nice : NICE : Cardinale – Clerc, Mabiala, Pejcinovic, Monzon – Digard, Sablé (cap), Hellebuyck puis M. Traoré (46e) – Meriem, Mouloungui, Mounier. (Entraîneur : Eric Roy)

 

Pas grand chose à signaler en première période, à part peut être la bonne frappe de Meriem à bout pourtant repoussé par Laquait qui malheureusement se blessera sur cette action. Il laissera sa place dans la foulée à Westberg qui s’échauffait derrière son but quelques minutes auparavant.

Côté ETG, sur une percée dans l’axe de Khelifa qui partait au but, un défenseur niçois le percutait grossièrement mais l’arbitre préférait siffler coup franc à la limite de la surface plutôt que pénalty.

En deuxième mi-temps, le club azuréen baissait le pied et c’est Evian-Thonon Gaillard qui en profitait pour poser son jeu.

C’est sur une superbe accélération de Khelifa sur l’aile gauche qui laissait son défenseur sur place que l’équipe de Bernard Casoni, élu meilleur entraîneur de Ligue 2 la saison dernière ouvrait le score.  La nouvel recrue centrait fort à raz de terre, et alors que tout le monde pensait que Leroy allait frapper, l’ancien rennais laissa filer le ballon sentant Sagbo dans son dos qui sans se poser de questions placa un superbe intérieur du pied droit qui se logea dans la lucarne droite du très jeune gardien des Aiglons, Cardinale. Imparable !

Le deuxième but vint du même côté, avec à la construction un Jérome Leroy initiateur d’un jolie mouvement au niveau du rond central avec un une-deux avec Sagbo qui ouvra l’espace au buteur des Croix qui déborda, et trouva idéalement son compère de l’attaque Adnane qui n’eut plus qu’a mettre son pied en opposition pour pousser le ballon au fond des filets.

Une victoire méritée de l’ETG qui avance bien dans sa préparation pour sa première saison dans l’élite du football français avant d’affronter Saint-Etienne à Chambéry.

A noter le très bon match d’Angoula qui est monstrueux dans le jeu aérien et qui prend tout de la tête, Laquait en véritable chef de sa défense qui replace sans cesse ses coéquipiers et qui ne les laissent pas se déconcentrer, Leroy énorme techniquement au milieu de terrain qui s’est montré décisif sur les deux buts, dont son jeu sans ballon et grâce à ses subtils remises, Sagbo, qui pèse sur la défense adverses, qui marque et qui fait marquer, Khelifa pour ses capacités d’accélérations et les différences balles au pieds qu’il peut faire sur les côtés.