Après une belle victoire où il convient de souligner non seulement le bon travail des joueurs mais aussi les bons choix tactiques de Pascal Dupraz qui ont considérablement géné l’équipe de Rennes, avant que deux de ces choix (Dja Djédjé au milieu et l’entrée en jeu de Dhaouadi) ne soient décisifs sur le but qui a permis aux Croix de Savoie de s’imposer en Bretagne, il est aujourd’hui temps de revenir sur cette nouvelle sortie du coach de l’ETG dans l’édition de France Football vendredi.

Parce qu’on peut soutenir les joueurs et le staff sur l’aspect sportif tout en gardant un oeil sur les faits et propos de chacun, un rappel est nécessaire. Certains jugeront qu’il est temps de passer à autre chose, d’arrêter de jeter de l’huile sur le feu, mais ETG blog, comme n’importe quel observateur, ne crée pas l’information, il la commente. Donc ce nouvel article est aussi à commenter, car il jette à son tour de l’huile sur le feu.

L’agitation vient d’une frange de pseudo-spporters. C’est une minorité. Tous les autres savent d’où on vient et apprécient d’avoir une équipe comme la nôtre en L1. Même quand on a des difficultés, ils sont derrière nous.

Passons outre la nouvelle insulte de pseudos-supporters qui vise rien de moins que ceux qui font le plus de kilomètres pour soutenir leur équipe à travers la France… Mais laisser croire qu’eux ne savent pas d’où le club vient alors que justement c’est probablement les plus virulents défenseurs des origines du club (nom Croix de Savoie, localisation dans le nord du département…), c’est un peu gros. Et comme il aura pu le constater à Rennes, malgré le manque de considération, les difficultés sportives et la distance, ils étaient là à Rennes encore une fois…

Nous avons quatre groupes de supporters et l’un d’eux se fait manipuler. Le pire c’est que nous ne connaissons pas leurs revendications.

Manipuler ? Par qui, pour quoi ? Il y aurait donc des gens qui ont pour ambition de prendre la direction du club et qui manipulent ces supporters ? Si c’est ça, il faut le dénoncer, mais pas à moitié, il faut assumer.
Pascal Dupraz ne connait pas leurs revendications ? Et pourtant les Brigada 74 ont publié un communiqué 5 jours avant la publication de l’interview. N’est pire sourd que celui qui ne veut pas entendre… D’ailleurs, ça ne doit pas tellement les intéresser, sinon il suffisait de chercher, ou simplement de leur demander…

Leurs représentants nous ont posé des questions sur le sportif et le nombre de blessés actuellement. N’importe quel entraineur les aurait envoyer bouler.

Donc les supporters n’ont pas le droit de se poser de questions sur ce sujet ? Sujet pas si idiot d’ailleurs puisque la question a été posée par un journaliste en conférence de presse jeudi…

Ils se sont improvisés supporters car la mariée est belle.

Rappel historique, les Brigada 74 ont été crées il y a plus de 3 ans, et nombre d’entre eux étaient déjà dans les tribunes de Moynat en CFA et National…

Conclusion

Alors qu’on aurait tous souhaité de l’écoute et de l’apaisement de la part du club, cette interview relance encore la polémique. Difficile de croire que les seules personnes qui n’ont pas entendu les revendications soient celles qui devaient les entendre.

Visiblement, comme ça a été évoqué en salon VIP pour rassurer les sponsors, le club cherche à faire taire ces passionnés qui ne demandent que de l’écoute et du respect.

Attention à ne pas trop tuer la passion pour s’assurer que tout le monde rentre dans le rang. Un stade sans passion ne se remplit pas.