Quand j’ai reçu la première proposition d’Evian, j’ai souri. J’ai d’abord cru à une blague. Depuis, on discute. J’ai fait une contre-proposition, ça avance doucement. En même temps, on part de tellement loin…

J’aurais préféré être tranquille, me reposer sereinement. Je ne vis mieux cette situation que depuis dix jours, depuis que je sais que quoi qu’il arrive, je jouerai encore au foot l’an prochain.

via Foot – Ligue 1 – Evian – Barbosa : «J’ai d’abord cru à une blague».