Le tirage au sort des 32èmes de finale de la Coupe de France est tombé. Verdict ? L’Olympique de Marseille se dépacera dans l’antre d’Evian-Thonon-Gaillard, pensionnaire de Ligue 2, le 7,8 ou 9 janvier.

« Heureux de retrouver un ancien coéquipier »

Pour son premier match de l’année 2011, le club phocéen sera donc opposé au club entraîné par un certain…Bernard Casoni, un ancien de la maison olympienne. Didier Deschamps, le coach de l’OM, était particulièrement ravi du tirage au sort. En effet, selon lui, il est toujours agréable d’être opposé à une formation coaché par un ancien coéquipier. «Je suis tout d’abord heureux de retrouver un ancien coéquipier olympien. J’espère que les conditions météorologiques seront réunies à cette période de l’année dans cette région pour que le match puisse se tenir convenablement. D’autant que cette rencontre, de reprise, se situe à quelques jours d’un rendez-vous important (OM-Bordeaux, le 15 janvier)», indique le coach sur le site officiel de l’OM.

Et Marseille ne devra pas se croire trop beau. Car le club haut-savoyard impressionne cette saison. Actuel 3e du championnat de Ligue 2, l’ETG réalise de superbes performances lors de l’exercice 2010-2011. Quoi qu’il en soit, pour Bernard Casoni, le coach d’Evian-Thonon-Gaillard, cette rencontre sera particulièrement spéciale. «J’aurais aimé jouer l’OM en finale mais ce sera en 32e ! C’est une superbe affiche car tout le monde veut jouer l’OM. Ca tombe sur nous, c’est très bien. C’est un événement pour le club, ça se jouera à Annecy et ça arrive au bon moment dans la marge de progression du club, l’OM amène du prestige. Et c’est particulier pour moi car ce sera la première fois que je jouerai contre l’OM. Je vais retrouver plein de gens que je connais et ce sera spécial car ce club a laissé pas mal de traces en moi. Ce n’est donc que du plaisir. Tout match de haut niveau sert à une équipe mais, avant ce match, nous avons trois échéances importantes avant les trêves. Et pour débuter l’année, ce sera l’OM. Il y a donc de quoi faire, on ne va pas chômer.»

Source : Goal