Avant de se rendre à Sochaux ce samedi (19h00), Bernard Casoni s’est longuement confié à France Football ce vendredi. L’entraîneur d’Evian-TG juge certaines de ses recrues.

Christian Poulsen. Milieu. 31 ans.
«Il a assimilé plein de choses tout de suite. Il apporte de la sérénité, de l’engagement. C’est un aboyeur. On voit tout de suite le joueur de haut niveau. Une excellente recrue.»

Daniel Wass. Défenseur. 22 ans.
«Il pensait que ça serait facile pour lui. Mais ce n’est pas évident de passer d’un grand club européen (Benfica) à Evian. Ce n’est pas la même approche. Mais il commence à bien comprendre les choses.»

Stephan Andersen. Gardien. 29 ans.
«Stephan joue à un poste à part. Ce n’est pas évident pour lui. Encore plus quand tu ne parles pas la langue. Mais il s’installe et commence à trouver sa place.»

Saber Khelifa. Attaquant. 25 ans.
«Il avait signé chez nous depuis un moment déjà. On savait ce qu’il valait. Il a tout de suite été dans le bain.»

Sidney Govou. Attaquant. 32 ans.
«On ne revient pas au top du jour au lendemain. On savait que ça prendrait du temps. Cela m’embête vraiment qu’il se soit blessé (adducteurs). Il a un super état d’esprit et s’est parfaitement intégré au groupe. On ne lui met aucune pression, ça viendra, quand ça viendra. Mais il fait tout pour que ça se passe bien.»

Jérôme Leroy. Milieu. 36 ans.
«Jérôme est un perfectionniste. Ça le bouffe quand il rate quelque chose. C’est un super professionnel. Il a dû se faire à notre jeu. Une fois que son adaptation sera complètement terminée, il sera encore au top.» – O.B.

A lire dans France Football, daté de ce vendredi 21 octobre, l’entretien avec l’entraineur d’Evian-TG: «Casoni de l’autre côté du miroir»