Bernard Casoni :

Ces derniers temps, le terrain devenait de plus en plus difficile. Ça devient compliqué, c’est vrai que l’horaire est tardif, mais il faut faire avec, nous n’avons pas le choix. J’espère que la pelouse ne sera pas gelée, et que nous pourrons jouer au football. La municipalité d’Annecy met en tout cas tout en œuvre dans ce sens.