Quelques mois après avoir lutté pour se maintenir en Ligue 1 (sans succès), l’ETG en est réduit aujourd’hui à lutter pour ne pas descendre à nouveau à l’étage inférieur.

Pour ces difficultés, chacun y trouvera ses responsables et ses victimes : Pascal Dupraz, Esfandiar Bakhtiar, Safet Susic, Joël Lopez, Patrick Trotignon, Franck Riboud, Luis Fernandez et évidemment les joueurs, il est toujours difficile de savoir la part de responsabilité de chacun, surtout qu’on ne connait en tant que supporters qu’une part négligeable des faits et des décisions qui sont la cause de tout cela.

On voit ce qui se passe sur le terrain, l’implication des joueurs, les déclarations des uns et des autres, les joueurs et les tactiques choisies par l’entraineur… Mais on le sait, le nerf de la guerre dans le football professionnel est l’argent. Et quand on apprend de certaines nouvelles de sources bien informées (qui m’ont annoncé par exemple la signature de Kacou 24 heures avant) que le mercato aurait pu être bien plus agité pour l’ETG, on se dit que les responsabilités sont parfois ailleurs qu’on les croit.

Un mercato très calme

Lorsque vous constatez que les seuls mouvements cet hiver en Haute-Savoie ont été les mouvements en prêt de Zakariya Abarouai, Dylan Saint Louis et Axel Kacou, évidemment vous pestez sur la cellule recrutement, le président et pourquoi pas le(s) entraineur(s). Normal.

Et lorsque vous apprenez que Jonathan Mensah, « bizarrement » écarté du groupe pour le déplacement à Niort, qui sera libre de tout contrat en juin et donc gratuit, aurait refusé de signer aux Los Angeles Galaxy (où jouent Steven Gerrard et Robbie Keane) pour préférer réserver sa signature cet été au profit au club anglais de Birmingham (6eme en seconde division)… Perte sèche de 300 000 euros pour le club, auquel on aurait pu ajouter l’économie de son salaire pour les 5 prochains mois. Quand on sait que l’ont doit 1 million d’euros à l’Udinese pour lui, on se dit que cet argent aurait pu aider le club à recruter.

Le froid d’Annecy plutôt que celui de Russie

Mais ce n’est pas le pire. Saviez-vous qu’un des joueurs de notre effectif vaut 1,5 millions d’euros ? C’est en tout cas ce qu’aurait proposé le club russe de Samara, actuel 12eme de l’élite en Russie, avec un salaire intéressant pour aller jouer avec Yohan Mollo à l’un de nos joueurs.

Non, il ne s’agit pas de Benjamin Leroy ou Yeltsin Tejeda. Certains vont sans doute tomber des nues en apprenant que cette proposition aurait été faite à Gianni Bruno. Cela peut paraitre difficile à croire vu de notre Yaute, mais il plait là-bas et si le belge n’avait pas refusé cette offre, l’ETG aurait eu 1,5 millions d’euros pour recruter cet hiver.

Voilà qui ferait pas mal relativiser sur les prétendues responsabilités d’un mercato bien terme cet hiver malgré les différentes erreurs de recrutement cet été… En quelques jours, ce serait donc pas loin de 2 millions d’euros qui seraient passé sous le nez du club, qui avait pourtant eu deux belles opportunités de transferts sortants.

Modification à 11h44 : le temps de rédiger cet article et Le Dauphiné parle d’un « club russe (qui) a affiché un intérêt pour l’attaquant belge ». Comme quoi mes informations se confirment…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.